Latest Posts

Bienvenue à Azelot

E-Bouc est le site d’Azelot, commune de Meurthe et Moselle de 425 habitants, au sud de Nancy. Il se fait beaucoup de « choses » dans notre commune, soit à l’initiative de la Mairie, soit du Foyer rural, soit, ce qui est souvent le cas, des deux. Ce site a pour but de le « faire savoir ».

Ce site est pour vous. Merci de nous faire part de vos commentaires dans la rubrique contact située dans le menu.

L’agenda d’Azelot

Vous pouvez désormais retrouver ici les manifestations passées et à venir dans notre belle commune d’Azelot. En cliquant sur un événement, vous pourrez accéder à plus de détails (annonce, compte-rendu, etc.).

Une commémoration du 8 mai exceptionnelle

8 mai 1945 – 8 mai 2020, pour les 75 ans de la victoire des Alliés sur le régime nazi, la cérémonie fut exceptionnelle. Le confinement a obligé à une présence très réduite.

Mais la cérémonie a eu lieu comme chaque année. M. le maire a lu le discours d’Emmanuel Macron, président de la République. Les noms des victimes gravés sur le monument communal ont été lus à haute voix. La minute de silence en hommage à toutes les victimes des crimes de l’extrême droite européenne a suivi.

Merci à toutes les personnes d’Azelot qui, ne pouvant être présentes physiquement, ont placé un bleuet ou un objet bleu sur leur boîte aux lettres ou leur portail. Voici un petit échantillon de l’imagination des Boucs.

Réponse sur les masques

D’abord, je remercie les habitants qui ont voulu m’alerter sur leurs craintes. Ils me permettent une mise au point utile.

A aucun moment, je n’ai souhaité exclure une partie de la population de l’accès aux masques appelés « grand public », c’est-à-dire en tissu, puisque c’est de cela dont il s’agit. De fait, compte tenu de la situation de pénurie et des délais de livraison que personne ne peut maîtriser, tout le monde ne pourra avoir accès à ces masques dans les prochaines semaines. Que ce soit les entreprises qui proposent des commandes ou que ce soit les collectivités, comme notre département ou notre commune, qui en ont faites, personne n’est sûr de la date de livraison. Ce qui est sûr c’est qu’un pourcentage limité des commandes pourrait être livré dans un délai raisonnable. Des centaines de masques ont été commandés pour toute la population d’Azelot (et une commande complémentaire a été faite ce matin). J’ai vu les incertitudes sur les délais de livraison, il s’agissait pour moi de fixer des priorités en ciblant les personnes qui ont jusqu’ici représenté l’écrasante majorité des décès du covid-19 à savoir nos aînés (les ¾ ont plus de 75 ans). Ceci n’empêche pas la commune de rester à l’écoute des besoins des personnes plus jeunes et d’essayer d’y répondre.

La peur pour nous et pour nos proches nous taraude légitimement ; elle ne doit pas nous empêcher de regarder la situation avec lucidité. La crise est mondiale et exceptionnelle, les solutions ne sont pas simples. A Azelot, comme ailleurs, il faudra donc encore s’adapter plus d’une fois et sans doute apprendre à vivre avec ce virus de nombreux mois, jusqu’à la mise au point d’un vaccin.

Christian Forget
Maire d’Azelot.

UNe crise sanitaire qui est loin d’être terminée.

Suite à la conférence audiovisuelle de ce jour animée par le 1er ministre, voici quelques remarques et informations.

Je tiens à remercier à nouveau les habitants d’Azelot de leur civisme. Le confinement est une réalité que je constate au quotidien. Les gestes barrières sont très respectés. Ce sont des gestes essentiels, qui sont vitaux durant ce confinement qui doit durer encore 3 semaines. Beaucoup de communes, et pas toutes très éloignées d’ici, voient des comportements dangereux ( sorties encore trop fréquentes, personnes allant manger chez des amis…). J’ai l’image récente de ces deux couples d’Azelot discutant en prenant leur café, assis, avec une petite table à leur côté … et qui très civiquement avait laissé toute la largeur d’une route entre eux (au moins 6 m), mais papotant et riant. Bravo !
Les gestes barrières ( se laver les mains régulièrement, garder au minimum 1m de distance avec les autres)  demeurent notre meilleure protection. Ils seront à appliquer même après le 11 mai, et sans doute pour de longs mois. Restons vigilants.
Les masques sanitaires, donc jetables, sont prioritairement réservés aux personnels soignants, qui sont en première ligne.
Pour les masques grand public en tissu, la conférence du 19 avril a rappelé qu’il n’y avait pas d’unanimité scientifique quant à leur efficacité. L’Etat ne les impose pas à ce jour. Des décisions municipales prises en ce sens ont été cassées par le Conseil d’Etat. Mais face à une crise exceptionnelle, du jamais vu depuis la « grippe espagnole », des évolutions peuvent subvenir. On constate que nos élus nationaux s’adaptent à la situation, ce qui est rassurant.
Des collectivités locales ont commandé des masques en tissu. Mais leur arrivée est sujet à délais. Une partie arriverait début mai, 75% pour le courant juin ! Je sais que des habitants d’Azelot ont pris les devant en en confectionnant (voir article récent de la Fédération des Foyers ruraux par exemple)
En ce qui concerne notre commune une commande de masques grand public a été passée. J’ai demandé à ce que la commande soit honorée pour fin avril. Le fournisseur me l’a assuré. Ces masques seront à destination, tout le monde comprendra cette priorité, de nos aînés. Un masque tissu peut être utilisé 20 fois, après lavage à 60°. La municipalité en a commandé deux par aîné, pour permettre d’en avoir un de change. La distribution sera effectuée au porte-à-porte. L’avantage sera double : éviter tout rassemblement et avoir un contact avec tous les aînés, pour refaire un point ( à distance) avec chacun.
Concernant les tests, le ministre de la santé a rappelé que beaucoup d’informations totalement erronées circulaient, faisant le beau jeu des démagogues ( le terme est aussi vieux que celui de démocratie ; il en est aussi un danger permanent, tant il est facile de tromper, surtout dans les périodes de crise et de peur). Les tests virologiques sont effectués sur les personnes ayant des symptômes du virus. Ils sont fiables. Par contre les tests sérologiques (par prélèvement de sang) sont peu fiables. Près de la moitié sont des faux négatifs. En clair le test vous déclare non porteur du Covid 19, mais en fait vous l’êtes ! Cela donne une conviction de sécurité sanitaire, alors que l’on est, dans la moitié des cas, dangereux pour les autres. Là aussi, il y aura des améliorations, vu la rapidité des progrès fait en seulement 3 mois face à ce virus, en France et dans le monde. Il faut donc être patient.

La situation reste mouvante. Le gouvernement finalisera son plan de déconfinement pour la fin avril. Le 1er ministre s’est engagé à ce que l’Etat soit en liaison avec les mairies pour œuvrer dans le sens de tous, mais en priorité des plus fragiles.

Dans tous les cas, pour les 3 semaines à venir, restons le plus souvent possible chez nous et respectons les gestes barrières, pour éviter d’encombrer les hôpitaux et ralentir la propagation du virus.

Christian Forget.
Maire d’Azelot.

Protection des aînés et personnes vulnérables en période de COVID19

Communication de la gendarmerie nationale

En cas d’urgence : 17 ou 112

Opération tranquillité seniors

Vous vivez seul(e)s?   Vous êtes âgé(e)s  ?

N’hésitez pas à vous signaler à la gendarmerie pour bénéficier de l’opération tranquillité séniors : des gendarmes pourront vous contacter par téléphone et vous donner des conseils de prévention.

Le confinement accentue les menaces : « Ayez les bons réflexes »

• Restez chez vous mais gardez le contact avec votre famille et les personnes de confiance

• Signalez vous auprès de votre mairie

• Soyez vigilant par rapport aux appels malveillants ou mails frauduleux : ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires

• N’ouvrez pas la porte et ne laissez personne s’introduire chez vous

Si vous devez sortir

• Prenez votre attestation de déplacement, vos papiers d’identité et privilégiez les créneaux réservés dans les commerces.

• Attention aux faux gendarmes ! On n’exigera jamais de vous un paiement immédiat, par espèces ou CB, sous peine d’une majoration ultérieure du montant.

 

Au quotidien, suivre la gendarmerie sur GENDinfo.fr