Archives par auteur: Christian Forget

Déviation sur la RD 570

Le mardi 6 et le mercredi 7 avril, la route départementale 570 entre Flavigny et Richardménil sera concernée par des travaux. L’accès à l’autoroute vers Nancy ne sera pas possible directement en arrivant d’Azelot.. Une déviation sera établie par le village de Richardménil pour atteindre l’autoroute A330.

Des livres pour la solidarité

Samedi 13 février, à l’appel du foyer rural, les habitants d’Azelot ont répondu présents : autour de 200 livres enfants et adultes ont été déposés à la salle communale.

Dès lundi matin, ces livres ont été transportés à la bouquinerie du Secours populaire. L’une des bénévoles Caroline s’est immédiatement mise au travail pour les trier et les mettre en rayon. Les habitués du lundi ont pu bénéficier de ces nouveautés pour leurs achats. Cette bouquinerie a en effet un double objectif : réunir des fonds pour l’association et proposer à bas prix des livres accessibles au plus grand nombre.

Conformément à la suggestion de plusieurs donateurs, cette opération pourra être renouvelée plus tard dans l’année (sans doute en septembre).

Encore merci pour la solidarité

Marie-Pierre FORGET

Facture d’eau et d’assainissement

Vous avez reçu ces jours derniers une facture concernant votre consommation d’eau et votre taxe d’assainissement. Je tenais à attirer votre attention sur des erreurs possibles qui nous ont été signalées.

Vérifiez attentivement que votre montant de m3 entrant dans votre maison ( achat à la SAUR) correspond exactement au montant de m3 qui en sort ( qui est taxé pour l’assainissement de ces eaux usées.)

Bien à vous.

 

11 Novembre particulier

Une commémoration particulière de l’armistice du 11 novembre 1918, seuls les élus du Conseil municipal étaient présents pour cause de pandémie.

Une commémoration particulière car elle intégrait le centenaire du soldat inconnu. C’est en effet le 11 novembre 1920 que son cercueil fut inhumé sous l’Arc de Triomphe.

Une commémoration particulière parce que ce 11 novembre 2020 voyait l’entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, officier blessé en 1915 et surtout écrivain du roman « Ceux de 14 ».

La cérémonie s’est déroulée comme à l’habitude, se terminant par une minute de silence solennelle.

La France encore en deuil

Le drapeau de notre mairie était en berne depuis l’assassinat de Samuel Paty.

Il le restera dans les jours qui viennent en hommage aux innocentes victimes de la basilique de Nice, tuées parce que chrétiennes.

Dans notre République, la liberté de conscience est un droit. Il est de notre devoir de la sauvegarder, au même titre que toutes nos libertés démocratiques, n’en déplaisent aux défenseurs d’un ordre théocratique et autoritaire.