Archives par auteur: Christian Forget

Bal populaire du 13 juillet une habitude, mais toujours un succès.

Le bal populaire d’Azelot qui se déroule le 13 juillet a fait encore le plein.

C’est l’heure de l’apéro, et il y a déjà beaucoup de monde !

Le plein de bénévoles. Plus de 20 personnes ont aménagé samedi matin le lieu du bal, sous la halle derrière la mairie, puis ont tenu les différents stands à partir de 19h00 jusqu’à 2h00… puis ont tout nettoyé et remballé.

L’équipe des grillades

Les bénévoles du foyer rural à la distribution des repas

Le plein de participants, puisque plus de 250 repas ont été servis, ce qui veut dire que près de 300 personnes ont participé à ce bal populaire, qui mérite amplement son nom.

C’est ce qui s’appelle avoir un bon coup de fourchette !

On se presse sous la halle.

Le plein de musique, avec l’orchestre Stanlor qui a assuré l’ambiance. La piste n’a pas désempli jusqu’à 1h30.

La chefe de l’orchestre STANLOR

L’orchestre STANLOR

Tournez petits valseurs !

L’incontournable MADISON.

ALEXANDRIE…ALEXANDRA…

 

Comme quoi cette habitude d’un bal populaire à  l’ancienne, qui se fait à Azelot depuis des décennies a encore de beaux jours devant elle.

Distribution des sacs de tri

La distribution des sacs de tri pour l’année 2019-2020 aura lieu samedi 15 juin de 10 à 12 heures.

Rendez-vous devant les ateliers municipaux au cœur de village.

M. Flamant de notre Communauté de communes sera présent pour répondre à vos questions.

N’hésitez pas à demander à des voisins ou des amis de prendre vos sacs en cas d’absence.

A samedi.

 

Sortie des aînés le 22 mai 2019

 Le 22 mai 2019, une quarantaine d’aînés a répondu présent à l’invitation du Comité Communal d’Action Sociale,  pour une sortie en Moselle.

Le matin, la visite libre de la cristallerie de VALLERYSTHALL a permis de découvrir cette ancienne manufacture fondée en 1838, qui se vantait de fabriquer le cristal le plus pur à 31% de plomb. Le grand four est arrêté depuis 1977 et un four plus modeste le remplace, permettant aux derniers artisans du cristal de faire préserver leur savoir-faire et d’éviter que leur art ne tombe dans l’oubli.

Un détour par le hall d’exposition nous permit de faire quelques achats à prix d’usine.

Puis en route pour RHODES, au parc de Sainte Croix, où un repas nous attendait au restaurant du Parc. Dans l’après-midi, un parcours d’une heure en safari-train nous a permis d’être au plus proche de la faune européenne.

Le beau temps était présent, ce fut une superbe journée.

 

A l’année prochaine !

 

Patricia THOMAS

Résultats des élections européennes du dimanche 26 mai 2019.
Inscrits : 334
Votants : 192
Blancs : 4
Nul : 1
Exprimés : 187

L.R.M : 51 voix
R.N  : 37
EELVerts : 33
Parti socialiste : 18
Les Républicains : 9
Bourg : 7
Dupont-Aignan : 6
LFI : 5
Générations ( Hamon) : 4
Liste animaliste : 4
UDI : 4 
Les Patriotes : 2
Asselineau : 2
PCF : 2
Liste Esperanto : 2
Lalanne : 1

Fleurissement participatif du village. Une habitude qui dure…

Azelot, village fleuri, avec une fleur attribuée par le Comité des Villes et Villages fleuris, ne déroge pas à ce qui devient une tradition. L’appel aux bénévoles pour le fleurissement des massifs fut un succès.
Il y a une semaine, 5 élus s’étaient retrouvés aux ateliers municipaux pour la création des 30 suspensions. Les jardinières et suspensions avaient été auparavant préparées (nettoyage, découpe et pose de feutrine, mise en place du terreau) par Pascal Ceintre, notre employé communal.

Le samedi 18 mai, 15 bénévoles se sont retrouvés devant les ateliers, à l’appel de Claude Richon, adjoint à l’environnement. Pour la 11ème fois (voilà un début de tradition), les bénévoles ont été appelés à fleurir le village en une matinée.

Deux équipes se sont constituées autour d’Antoinette Soratroi et de Maria Da Cruz. L’efficacité était au rendez-vous. On voit que les années passant, les connaissances et les réflexes sont là, car beaucoup d’hommes sont des habitués. Il faut dire que les massifs avaient été préparés par Pascal et Livio dans la semaine qui précédait. Il  fallait créer les massifs et … planter les fleurs. Gilbert s’occupait, avec sa bonde, d’apporter la quantité d’eau nécessaire. Quant à Claude, dans un épisode inédit de Kho Lanta, il a découpé, planté et lié des fagots pour protéger des massifs et créer du volume pour les plantes grimpantes.

 

Une rencontre inattendue. Bartholomeu, jeune polonais, traversait à pieds notre village, portant son sac à dos de plus de 20 kilos (on l’a soupesé…). Venu de Wroclaw,  il se rendait à Vézelay. Parti depuis 6 semaines, il venait de dormir à Manoncourt sous la tente. Son objectif, bourdon à la main et coquille autour du cou : Saint-Jacques-de-Compostelle. Il espère y être pour la mi-juillet. Nous avons discuté, autour d’un verre de jus de pommes, offert par Rémi.

Le travail s’est poursuivi dans la bonne humeur.

Après les travaux, ce fut l’heure de l’apéro sous le lavoir. Discussions, plaisanteries et rires ont conclu cette journée qui fut un succès.