Archives de mots clés: Environnement

Festival sauvage sur l’aérodrome d’Azelot

La 6ème édition du Festival sauvage s’est déroulée sur un espace contigu à l’aérodrome d’Azelot. Ce festival a pour but de sensibiliser de façon ludique et culturelle aux réalités de l’environnement. La cheville ouvrière en est l’association « L’Atelier vert » dont le siège est à Rosières-aux-Salines.

La Communauté de Communes Sel et Vermois accueillait ainsi la 4ème soirée de cette 6ème édition. Les bénévoles des foyers ruraux et des mairies d’Azelot et Burthécourt ont pu préparer l’aire où se sont déroulées les différentes activités.

La soirée a pu commencer non par la balade des sens initialement prévue, mais à cause de la très grosse chaleur, par des exercices de relaxation et de concentration à l’ombre des grands peupliers du parc d’Hervé et Sandrine Dartoy.

005

Catherine, l’animatrice de l’activité yoga du foyer rural d’Azelot parle du goût

003

Les participants sont très attentifs

A partir de 17h30 les visiteurs, souvent en famille ont pu participer au rallye en passant d’un stand à un autre.

014017018

Outre la dizaine de stands tenus par des membres de « l’Atelier vert », deux stands étaient proposés par les foyers ruraux locaux.

026Les jeux proposés par le foyer rural d’Azelot

027Le jardin japonais du foyer rural de Burthecourt : chacun apporte sa pierre pour sa réalisation

Vint le moment du repas composé avec des produits locaux. Tout le monde pu s’installer pour pique niquer.

A la nuit tombée, le cinéma  en plein air sous un ciel étoilé a pu donner tout son charme à ce Festival. Le documentaire sur le renard en Lorraine « L’odeur de l’herbe coupée » fut particulièrement apprécié.

Plus de 300 personnes participèrent à cette édition : belle récompense pour les nombreux bénévoles. A noter que s’étaient joints à l’association des citoyens venus de différents Etats d’Europe, ainsi qu’une Coréenne et un Japonais, participant à un chantier international.

A l’heure de ranger, vers minuit, les bénévoles du foyer rural d’Azelot furent heureux de pouvoir compter sur la bonne humeur efficace de cette jeunesse.

 

Distribution des sacs de tri

Les sacs de tri ne seront pas livrés cette année chez l’habitant. Par souci d’économies la « Communauté de Communes du Sel et du Vermois » a décidé que chaque commune en serait chargée.
Pour notre commune la distribution des sacs jaunes aura lieu les samedis 18 et 25 juin
de 10h à 12h00, devant les ateliers communaux,  17 Grande rue.

Si vous ne pouvez être présent demandez à un proche de prendre les sacs pour vous. Merci.

Fleurissement dans la bonne humeur

Bénévoles et élus s’étaient donnés rendez-vous devant les ateliers municipaux pour procéder au fleurissement du village. Plus de 1000 plants attendaient, des rudbeckias gold aux Suzannes à yeux noirs en passant par les sunpatiens et la gazanias.

027

Marie-Pierre était à la manoeuvre pour distribuer les fleurs entre les différentes équipes constituées.

 

026

La vingtaine de jardiniers d’une matinée ont pu ainsi fleurir les massifs du centre du village, mais aussi des différents points jugés stratégiques par la commission fleurissement.

029Préparation du massif de l’entrée côté Lupcourt

035Travail dans la joie et la bonne humeur.

Tout le monde, de « belles personnes » comme a dit une des habitantes présentes, se sont retrouvées à la fontaine aux Boucs pour partager le pot de l’amitié offert par Claude.

045

Lundi 18 mai 2015 de 18h30 à 20h, à la salle d’Azelot « Comment jardiner économe pour notre environnement, notre santé, notre portefeuille »

Lundi 18 mai 2015 de 18h30 à 20h, salle d’Azelot, pour tous les habitants d’Azelot
Un ingénieur paysagiste du Conseil Départemental nous propose une information sur  « Comment jardiner économe pour notre environnement, notre santé, notre portefeuille ».
Des méthodes alternatives aux pesticides existent, des exemples concrets seront donnés.  Mais ces solutions écologiques sont imparfaites. Il faut réapprendre à raisonner global : le jardin est un écosystème qui doit être équilibré.
  Paillage/compostage sur place et  couverts végétaux amènent une réduction de l’ordre de 90% du temps d’entretien, pour des rendements doublés.  Les associations végétales apportent une diversité permettant aux plantes de se compléter entre elles pour une meilleure protection.
  Avec un écosystème équilibré, les traitements deviennent inutiles dans le jardin. Certaines activités sont faites par la nature et l’amélioration du sol garantit un rendement supérieur.

Tous les jardiniers/paysagistes amateurs , tous les acteurs écoresponsables et tous les curieux du jardin sont invités. Il faut retenir une réduction de 90% du temps d’entretien et des rendements nettement améliorés puisque doublés. Et ce n’est pas une action commerciale ou publicitaire mais bien une information.

Parlez en autour de vous, pour en faire profiter le plus grand nombre.

Claude Richon, adjoint à l’environnement de la commune d’Azelot