Réponse sur les masques

D’abord, je remercie les habitants qui ont voulu m’alerter sur leurs craintes. Ils me permettent une mise au point utile.

A aucun moment, je n’ai souhaité exclure une partie de la population de l’accès aux masques appelés « grand public », c’est-à-dire en tissu, puisque c’est de cela dont il s’agit. De fait, compte tenu de la situation de pénurie et des délais de livraison que personne ne peut maîtriser, tout le monde ne pourra avoir accès à ces masques dans les prochaines semaines. Que ce soit les entreprises qui proposent des commandes ou que ce soit les collectivités, comme notre département ou notre commune, qui en ont faites, personne n’est sûr de la date de livraison. Ce qui est sûr c’est qu’un pourcentage limité des commandes pourrait être livré dans un délai raisonnable. Des centaines de masques ont été commandés pour toute la population d’Azelot (et une commande complémentaire a été faite ce matin). J’ai vu les incertitudes sur les délais de livraison, il s’agissait pour moi de fixer des priorités en ciblant les personnes qui ont jusqu’ici représenté l’écrasante majorité des décès du covid-19 à savoir nos aînés (les ¾ ont plus de 75 ans). Ceci n’empêche pas la commune de rester à l’écoute des besoins des personnes plus jeunes et d’essayer d’y répondre.

La peur pour nous et pour nos proches nous taraude légitimement ; elle ne doit pas nous empêcher de regarder la situation avec lucidité. La crise est mondiale et exceptionnelle, les solutions ne sont pas simples. A Azelot, comme ailleurs, il faudra donc encore s’adapter plus d’une fois et sans doute apprendre à vivre avec ce virus de nombreux mois, jusqu’à la mise au point d’un vaccin.

Christian Forget
Maire d’Azelot.

1 Commentaire

  1. MichelCARNET

    A propos des masques ….

    Loin de moi l’idée de polémiquer , surtout à propos d’un sujet aussi grave .
    Mais … je viens de voir que le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle a organisé la commande de masques , citoyens, solidaires et locaux pour les communes qui le souhaitaient. Le Conseil départemental prendra en charge 50% du coût, assurera le conditionnement et la livraison à proximité. Azelot ne figure pas sur la liste des communes qui ont passé commande ( 537 sur le département ! ) alors que Lupcourt, Manoncourt, Burthecourt aux chênes, Coyviller, Flavigny, etc. ont passé commande .
    A noter que ces masques sont fabriqués à partir de tissus des Vosges, confectionnés à 100% dans le Grand Est et ont été testés par la DGA.

    « A Azelot, comme ailleurs , il faudra s’adapter …  » Cette action menée par le Conseil Départemental en est peut-être une belle occasion.

    Salutations citoyennes.
    Michel CARNET.

    PS : toutes ces informations sont vérifiables sur le site officiel du CD54.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *