Couac et la princesse Kassekou : le ravissement des enfants

Il était déjà venu l’année dernière attendre le père Noël à Azelot, cette fois Couac revient avec une nouvelle aventure et une nouvelle amie : la princesse Kassekou. Au programme du spectacle, une princesse (bien sûr), un royaume en danger, un monstre, un chevalier, des combats, de la magie et beaucoup de bonne humeur. La pièce nous raconte comment Couac va devoir vaincre sa peur pour aller affronter un monstre terrible. Et si le spectacle s’adresse d’abord aux enfants, il n’en oublie pas non plus les adultes qui rient aussi beaucoup.

Le Foyer Rural est très heureux de la forte participation du public (plus de 90 personnes dans la salle) et de l’accueil réservé à la compagnie Bulle de Rêves.

Et même si le décor reste minimaliste, des astuces vidéos permettent d’en étendre la portée à travers une fenêtre magique.

Couac reste fidèle à lui-même : gentil, un peu pleutre mais toujours généreux.

La princesse Kassekou n’est pas le cliché de la princesse en détresse et même si elle a besoin d’aide, elle participe tout autant (si ce n’est plus) à l’aventure et doit bien souvent pousser Couac à l’action.

Le public a, quant à lui, apprécié les nombreuses pitreries de Couac.

Et après 50 minutes de spectacle, de nombreux applaudissements ont salué la prestation des artistes. Et Couac de nous faire un dernier au revoir, en nous disant à l’année prochaine.

C’est une grande satisfaction pour le Foyer Rural de voir la salle remplie lors de la proposition de tel spectacle, un grand merci à vous tous qui êtes venus !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *