Mairie

Les articles et informations liées à la mairie d’Azelot

Un centenaire réussi. Une grande fête.

La centenaire de l’aérodrome d’Azelot a débuté à 11h00 ce dimanche… sous le brouillard !

Les invités, près de 200,  se sont rassemblés dans le hangar, où ils furent accueillis par Christian Forget, maire d’Azelot, Yves Grosse, président de l’École française de parachutisme d’Azelot, et Olivier Métrot, directeur de l’aérodrome. Étaient présents de très nombreux élus des communes du canton de Jarville ainsi que de la Communauté de communes des Pays  du Sel et du Vermois.


Yves Grosse a présenté un diaporama résumant 100 ans d’histoire de l’aérodrome d’Azelot depuis sa création par l’armée anglaise en 1917, au sud de la ligne de front, jusqu’à l’activité loisir d’aujourd’hui.
Le maire a ensuite repris la parole pour féliciter les bénévoles de l’association qui font vivre ce territoire de façon si efficace, sous la direction professionnelle d’Yves et d’Olivier.
Mme Creusot, pour le Département, M. Jacquin, sénateur et M. Thibault, député, ont tous rendu hommage à cette longue histoire et assuré l’école de parachutisme d’Azelot de leur soutien.

Yves Grosse et Christian Forget ont ensuite dévoilé une plaque marquant le centenaire de l’aérodrome d’Azelot.

La cérémonie s’est terminée avec un apéritif servi par le Conseil municipal d’Azelot, au complet, assisté de la secrétaire de Mairie.

Le soleil a fait son apparition à ce moment là. Les spectacles pouvaient commencer. Plus de 1000 personnes, au bas mot, vinrent voir les sauts de démonstration, la voltige, l’autogire, regarder l’exposition historique, les matériels des deux guerres présentés ainsi que les rapaces présents sur le site. Les bénévoles se sont démultipliés pour assurer le succès, reconnu de tous, d’une belle journée dévolue à l’Histoire, au parachutisme et à un territoire bien vivant.

Le bal du 13 juillet

La saison du foyer rural se termine par le bal du 13 juillet. Cette manifestation importante bénéficie en fait de la contribution de tous : bénévoles du foyer rural, du conseil municipal mais aussi de ceux qui ne font partie ni de l’un, ni de l’autre, mais qui répondent « présent » lorsque l’on a besoin d’un coup de mains. Car avant de faire la fête, il faut la préparer : aller chercher le matériel et l’installer pour que la halle soit prête à accueillir tout le monde …

…Alors, les préposés aux grillades étaient chauds bouillants…

…les filles fins prêtes pour la distribution des crudités…

…ainsi que les serveurs du bar n’attendant qu’un premier client pour sauter sur les tireuses à bière…Et chacun avait revêtu son maillot bleu, signe distinctif des « boucs ». D’ailleurs, on ne voyait qu’eux !

Le temps clément aidant, la halle se remplissait rapidement et chacun pouvait s’installer…pour attaquer les grillades et les crudités.

Ensuite, l’orchestre « Crescendo » passait à la seconde partie de la soirée…

Le public  prenait alors résolument possession de la piste de danse…pour des classiques valses ou marches…

…mais aussi pour des danses plus modernes…

Il y en avait pour tous les goûts et la piste ne désemplissait pas.

De jeunes danseuses avaient même investi la scène…encouragées par la chanteuse Christelle.

Une fois encore, le traditionnel bal du 13 juillet fut une réussite par l’affluence qu’il a drainée, par son ambiance due en grande partie au talent de Benoit Dangien et son orchestre et par la mobilisation de tous les bénévoles qu’il rassemble.

Merci à tous, bonnes vacances et à l’année prochaine.

 

Distribution des sacs de tri

Un énorme succès pour la distribution des sacs de tri qui a eu lieu samedi 24 juin et 1er juillet de 10h à 12h devant les ateliers municipaux. M. Flamant, ambassadeur du tri pour notre Communauté de Communes, qui assistait à la première distribution, a été impressionné par le civisme des Boucs. Ce sont en effet 84% des foyers de la commune qui sont venus chercher des rouleaux de sacs jaunes pour le tri de l’année à venir.
Mention spécial pour les rues de la Belle Eau et de La Vigne du Renard qui ont fait du 100% !